Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Détail de l'actualité

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Les couverts en interculture, beaucoup de positif

Apprécié pour ses intérêts agronomiques et sa capacité à produire du fourrage, les couverts en interculture doivent aussi beaucoup à la réglementation pour leur développement dans nos exploitations.

Comme le rappelle le schéma ci-dessous les couverts sont de vrais auxiliaires pour la fertilité des sols, la lutte contre les adventices et la production de matière sèche (pour les fourrages et pour la méthanisation).

Quels sont les atouts d’un couvert réussi ?

·       2 T de Ms /ha

·       + 10 à 15 % de rendement en plus sur la culture qui suit

·       40 à 60 kg d’azote par ha qui peuvent être disponibles pour la culture suivante

·       60 kg de potasse et 15 kg de phosphore/ha remobilisés

·       800 kg de carbone produit par ha, soit 210 kg stockés sous forme d’humus

·       un fourrage potentiel

·       une bonne couverture du sol contre les adventices et la battance

·       un refuge pour la petite faune

·       une source de biomasse pour la méthanisation. Les couverts avec 2 espèces représentent 0,3 d’équivalence en surface SIE.

 

Quelques règles à respecter 

·       semer le plus tôt possible (avant le 1er août)

·       choisir des espèces qui sont faciles à implanter et gélives

·       implanter un mélange avec au moins une légumineuse pour capter un maximum d’azote

·       augmenter le nombre d’espèces augmente la production de biomasse

·       semer épais pour étouffer les adventices

·       privilégier les semences de ferme pour réduire le coût d’implantation du couvert

·       ne pas semer un couvert de la même espèce que la culture qui suit.

 

Cet article est issu du travail réalisé par les Chambres d’agriculture du territoire Lorrain.

Accéder au document détaillé ICI ou demandez-le à votre technicien Chambre d’agriculture 57.

 

Claude RETTEL, responsable du service agronomie - environnement

 

Contact : Jamela BECCHERLE

Tél. 03 87 66 12 42. Email: jamela.beccherle@moselle.chambagri.fr