Stockage des céréales à la ferme

Les flux rss du siteImprimer la page

Des installations gage de qualité

Il existe plusieurs façons de stocker les céréales : la construction d’un nouveau bâtiment qui stocke les céréales à plat ou l’adaptation d’un bâtiment existant comme bâtiment de stockage peuvent être des solutions.

En Moselle, la construction d’un bâtiment neuf présente des avantages : gain en fonctionnalité par rapport à l’aménagement d’un bâtiment existant, meilleure valorisation de la récolte grâce aux primes de stockage, constitution de lots plus homogènes en fonction des variétés de céréales.

Nouveau bâtiment ou adaptation?

Une construction demande quelques semaines pour l’étude de faisabilité et l’obtention du permis de construire avant le démarrage des travaux pour une mise en service avant l’été.

Il est néanmoins possible d’adapter un ancien bâtiment aux besoins de stockage plutôt que d’en créer un neuf. Les règles de stockage restent les mêmes.

Ce stockage ne peut pas s’opérer dans n’importe quelles conditions. La surface de stockage doit être couverte, propre et bétonnée. Le grain peut être directement benné sur des plateformes et poussé ou vidé dans une fosse de réception puis nettoyé et réparti dans des cases par lots homogènes. Les murs de la case peuvent être constitués d’éléments préfabriqués (en T en L en A) ou de bastaings en bois. Dans tous les cas, les matériaux utilisés doivent résister à des poussées conséquentes.

La durée de stockage varie de quelques semaines à plusieurs mois en fonctions des installations mises en place.

Des installations gages de qualité

Une bonne ventilation par paliers permettra de lutter efficacement contre les moisissures et les insectes pouvant se développer rapidement dans le grain en abaissant le degré d’humidité et la température du tas. Des contrôles réguliers de température et d’hygrométrie permettront de s’assurer de l’efficacité de la ventilation.

Pour lutter contre les nuisibles, les plus petits, un nettoyage préalable approprié des volumes de stockage avant la saison permettra d’éliminer les risques de prolifération des insectes. Contre les plus gros : le tas représente un garde-manger inépuisable pour les rongeurs qui en sont très friands ainsi que pour les oiseaux, il conviendra donc autant que possible d’interdire l’accès du stockage à ces animaux et/ou de piéger les plus filous qui se seraient infiltrés.

Votre contact

Benoit QUERAUD

Tél: 03 87 66 12 43

Mail: benoit.queraud@remove-this.moselle.chambagri.fr