Ovins viande

Les flux rss du siteImprimer la page

Quelques chiffres

Avec ses 50 000 brebis primées (les troupes primables doivent posséder plus de 50 brebis), la Moselle est le premier département ovin de Lorraine et le 21e département français.  La Lorraine dispose d’un cheptel de 154 000 brebis réparties de la manière suivante :

En intégrant les animaux non primées (petites troupes), nous arrivons à 52 000 brebis pour 400 détenteurs.

Alors que dans beaucoup de départements français, les ateliers ovins sont souvent des ateliers complémentaires, en Lorraine et plus particulièrement en Moselle, les systèmes ovins sont spécialisés avec des troupes de grande taille, supérieure à la moyenne nationale de 400 brebis / exploitation.

25 % des élevages comptent plus de 500 brebis et 44 % entre 100 et 500, ce qui témoigne d’une professionnalisation qui a tendance à s’accentuer encore. 

En Moselle, la production se concentre sur la partie sud du département. On recense deux grandes zones d’élevage en Moselle : le secteur de Sarrebourg, qui compte à lui seul presque 40 000 brebis, et le secteur de Château-Salins.  Ainsi, les éleveurs sont moins isolés et de l’entraide est possible.

Les systèmes d'élevage

La production ovine mosellane est quasi exclusivement tournée vers la viande et deux modes d’élevage, différents et complémentaires, sont présents : les agneaux d’herbe et les agneaux de bergerie.

-agneaux d’herbe : Agnelage au printemps, vente en été/automne, sevrage à 110-120 jours en moyenne mais dépendra surtout de la pousse de l’herbe, vente à 210 jours en moyenne. Permet une bonne valorisation des grandes surfaces en herbe et une faible dépendance aux cours de l’aliment.

-agneaux de bergerie : Agnelage en automne/hiver, sevrage à 70-80 jours,  vente en hiver/printemps à 120 jours en moyenne pour des poids de carcasse de 18kgc. Cet atelier est bien complémentaire d’un atelier céréalier en terme de disponibilité des aliments, des bâtiments et de la main d’œuvre.  

-systèmes mixtes : conduite de plusieurs lots d’agnelage (herbe + bergerie) qui permet de s’adapter au mieux à la disponibilité des facteurs de production (herbe, main d’œuvre, débouchés, …)

Les atouts de la filière ovine

La production ovine présente de nombreux atouts :

-un contexte économique favorable : un besoin de viande d’agneau en France car 60 % de la viande consommée est importée et des prix qui se maintiennent sur les dernières années

-flexibilité et adaptabilité : le choix des productions est multiple, la conduite d’élevage est souple et s’adapte facilement aux atouts et contraintes de chaque exploitation et de chaque territoire

-complémentarité : la production ovine est parfaitement complémentaire d’un atelier grandes cultures (revenu complémentaire, sous-produits et couverts végétaux mieux valorisés, économie d’engrais et de fumure de fond, une solution pour conforter un salarié, …)  ou d’un atelier bovins lait ou viande (gestion du parasitisme, valorisation de l’herbe non consommée par les bovins, main d’œuvre, …)

-des investissements réduits : capital initial limité, cycle de production court et retour rapide de trésorerie

-valeur ajoutée agronomique et environnementale : Les ovins participent activement à l’entretien des paysages et au maintien des prairies

-une filière organisée et une forte volonté d’accompagnement technique

 

Visualisez les films sur l’élevage ovin : www.inn-ovin.fr

Votre contact

Christelle VAILLANT

Tél: 03 87 66 12 46 ou 06 80 61 85 80

Mail: christelle.vaillant@remove-this.moselle.chambagri.fr

S'installer en élevage ovin

En savoir +

Documentation technique et films de promotion de l’élevage ovin :

http://www.inn-ovin.fr/

Outil d’aide à la décision en production

http://idele.fr/services/outils/oviplan-aide-a-la-decision-en-production-ovins-viande.html

Informations sur les races :

http://fr.france-genetique-elevage.org/-Races-ovines-.html

S’installer en élevage ovin :

http://jedeviensberger.com/