Vous êtes ici : Accueil > Gestion de l'exploitation > Transmission

Transmission

Les flux rss du siteImprimer la page

La transmission, c'est l'affaire de votre vie

La phase de transmission est probablement l’une des périodes déterminantes dans la  carrière d’un agriculteur et l’histoire d’une exploitation agricole. Un dernier virage à bien négocier pour aborder sereinement d’autres moments de la vie.

Comme toutes les phases clés, la période de transmission doit être anticipée si l’on veut se donner le maximum d’atouts pour réaliser « un atterrissage en douceur ». Dans la réflexion, les aspects techniques vont plutôt prendre le pas sur les aspects humains, beaucoup plus difficiles à aborder mais qui doivent être intégrés dans l’analyse globale. « J’explique souvent aux exploitants qu’une page va se tourner, qu’ils vont clôturer un chapitre mais que le livre reste ouvert » déclare Christophe Marconnet, conseiller d’entreprise en charge de ce domaine à la Chambre d’Agriculture de la Moselle.

Le conseil transmission ne s’improvise pas !

Transmettre son exploitation, c’est comme essayer de faire tourner une mécanique complexe : tout ne va pas forcément tourner dans le bon sens dès le départ ! Dans ce contexte, le rôle du conseiller d’entreprise consiste à mettre de « l’huile dans les rouages ». Il va recenser  les différents objectifs, les ordonner et proposer ensuite différents scénarios avec leurs avantages et leurs limites. Certains peuvent faire appel aux coûteux services d’un conseiller en gestion de patrimoine, mais préparer sa transmission ne se limite pas aux seuls aspects patrimoniaux. « Au-delà de l’expérience nécessaire, cette approche nécessite de bien connaitre le fonctionnement d’une exploitation agricole et de son environnement, d’avoir de grandes capacités d’écoute, une vision globale de la situation, et des compétences multiples dans les domaines réglementaires, comptables, fiscaux, sociaux et de bonnes notions juridiques » ajoute le conseiller d’entreprise.

Préserver la paix familiale

Un projet de transmission se construit dans le temps : comment faire, à qui s’adresser, quels sujets doivent être abordés et dans quel ordre ? L’essentiel est d’avancer par étapes en s’y prenant 3 à 5 ans à l’avance suivant les différentes situations et leur complexité possible. Un état des lieux est réalisé par le conseiller d’entreprise après avoir recueilli les objectifs du cédant et ceux de sa famille car un projet de transmission réussi ne se raisonne pas seul. Pour préserver une certaine paix familiale,  les décisions qui seront prises devront être clairement présentées et expliquées pour éviter les non-dits et d’éventuelles « bombes à retardement » quand les parents ne seront plus là. Autour d’une table, chacun doit pouvoir exprimer ses attentes et son avis en précisant ce qui est négociable, acceptable ou ne l’est pas et à quelle échéance.

Evaluer et proposer des schémas de cession

Dans un scénario de transmission, la maîtrise foncière devra être analysée finement sachant qu’une exploitation amputée d’une partie de sa surface peut perdre une partie de sa viabilité économique et de sa valorisation possible…Quelle est la position de mes propriétaires, veulent-ils continuer à louer ou non, peut-on envisager des cessions de baux dans le cas d’une transmission familiale ? Une évaluation va être réalisée avec différentes méthodes, intégrant le juridique et la fiscalité pour déboucher sur la proposition la plus aboutie pour le cédant et son entourage. Restera ensuite au conseiller d’entreprise de vérifier si ce scénario est compatible avec les capacités du repreneur, ou à défaut quels sont les ajustements possibles pour déboucher sur un compromis négocié.

Respecter la famille, anticiper : 2 notions indispensables pour une transmission réussie !