Audit, stratégie et pilotage de l'exploitation

Les flux rss du siteImprimer la page

Ne restez pas seuls face aux difficultés

Après les aléas 2015 et 2016, le fonctionnement de très nombreuses exploitations va être durablement bouleversé. Passer le cap impose de ne pas rester seul pour être écouté et se faire épauler.

De mémoire de paysans et de techniciens, l’année 2016 n’a pas eu son pareil depuis plus de trente ans. Aux aléas climatiques se sont ajoutés les aléas économiques avec des prix bas pour l’ensemble des productions habituelles du département. Face à ce contexte exceptionnel, l’ensemble des partenaires des agriculteurs se sont mobilisés dès le mois de septembre 2016 pour être encore davantage à l’écoute. « Travailleurs sociaux, banquiers, conseillers d’entreprise et comptables, techniciens, tous sont sur le pont et conscients des enjeux liés à la crise. L’objectif est de coordonner nos moyens et nos expertises pour appuyer les agriculteurs qui nous sollicitent » déclare Christophe MARCONNET, responsable de l’équipe des conseillers  d’entreprise à la Chambre d’agriculture.

Prendre des décisions de gestion

Il ajoute « Nous ne sommes pas responsables des aléas et de leurs conséquences. Par contre, les évènements que nous vivons nous imposent de prendre des décisions de gestion importantes, peut être dérangeantes pour assurer la continuité et la pérennité de nos exploitations. Un état des lieux objectif s’impose avec un tour d’horizon à 360° de la situation : diagnostic des moyens de production, analyse de la situation de trésorerie, évolution des annuités, bilan patrimonial, remise à plat de la gestion sociale et fiscale. N’hésitez pas à associer vos partenaires à cet état des lieux et à différentes projections car les décisions de gestion doivent être construites et validées à plusieurs. Même si le contexte est difficile et les perspectives incertaines, l’anticipation permanente doit s’imposer. N’oubliez pas qu’il sera très difficile d’obtenir de la souplesse pour vos règlements si vous ne prenez pas les devants avec vos partenaires ».

Un audit pour réfléchir et décider à plusieurs

Ce premier état des lieux peut déboucher sur un audit selon la complexité de la situation. Face aux difficultés et aux réflexions sur les orientations de l’exploitation, l’audit vise à approfondir un ou plusieurs scénarios pour l’avenir de la ferme et de ceux qui y travaillent. L’audit est construit à partir d’hypothèses techniques vérifiées, puis les perspectives de résultats et les équilibres financiers possibles sont mis en évidence. L’audit est un outil de discussion, pour que chacun puisse prendre des décisions réfléchies et étayées. Avec le plan d’action, les éléments clés pour mener à bien le scénario le plus probable sont clairement précisés.

Dans les semaines qui viennent, ces audits pourront être partiellement financés par le Conseil Régional Grand Est dans le cadre du dispositif REAGIR lancé en Moselle le 10 janvier dernier. La Chambre d’agriculture mobilisera ses moyens pour animer le dispositif et réaliser des diagnostics et des audits.

Votre contact

Equipe économie

Tél: 03 87 66 12 49

@: christiane.dorofieff@remove-this.moselle.chambagri.fr

 

 

Actualités

Les agriculteurs fragilisés soutenus par le Conseil Départemental et la Chambre d’Agriculture de la Moselle.

Les aléas climatiques et économiques de 2015 et 2016 impactent fortement les trésoreries.

La Chambre d'agriculture de la Moselle met à votre...