Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Ecophyto

Ecophyto

Les flux rss du siteImprimer la page

La chambre d'agriculture de la Moselle se mobilise

Issu du Grenelle de l’environnement, le plan écophyto 2018, vise à réduire de 50% l’usage des produits phytosanitaires au niveau national dans un délai de 10 ans, si possible. Les actions du plan concernent tout le monde, du jardinier amateur aux gestionnaires d’espaces verts, ainsi que les agriculteurs professionnels.

Pour y parvenir, toute une batterie d’outils a été mise en place. Exemples :

-formation des agriculteurs à une utilisation responsable des pesticides : certiphyto (certificat individuel produits phytopharmaceutiques),

Près de 900 agriculteurs formés depuis 2010 par le service formation de la chambre d’agriculture de la Moselle.

obligation pour les agriculteurs de détenir le certificat individuel DEA (Décideur en exploitation agricole) est portée au 26 novembre 2015.

-création d’un vaste réseau de fermes pilotes afin de mutualiser les bonnes pratiques,

Un réseau de 11 exploitations mosellanes animé par le service agronomie de la chambre d’agriculture de la Moselle, impliquant les lycées agricoles et les coopératives du département, est opérationnel depuis début 2012.

-mise en ligne dans chaque région, de bulletins de santé du végétal qui alertent les producteurs sur l’arrivée des parasites,

La contribution de la chambre d’agriculture de la Moselle, c’est plus de 400 observations sur les cultures de colza, blé, orge, maïs, pois et triticale, remontées au niveau régional pour alimenter le bulletin de santé du végétal.

-un programme de contrôle de tous les pulvérisateurs qui sont utilisés pour l’application des produits phytosanitaires.

Ecophyto, ça continue!

La première version du plan Ecophyto est arrivée à son terme après 5 ans de travail. L’objectif initial était de réduire de 50 % l’utilisation des produits phytosanitaires à l’horizon 2018. Cet objectif, ambitieux, n’a pas été atteint à l’échelle nationale. Au sein des réseaux DEPHY polyculture-élevage, on note une baisse de 10 % des usages.

La réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires reste d’actualité. C’est dans cette optique que le plan Ecophyto II est inscrit dans le projet agro-écologique pour la France et que sa gouvernance doit être articulée avec celle du plan agro-écologique. Il comprend six axes qui visent à :

- faire évoluer les pratiques et les systèmes,

- amplifier les efforts de recherche, développements et innovation,

- réduire les risques et les impacts sur la santé et l’environnement,

- supprimer l’utilisation de produits phytopharmaceutiques partout où cela est possible dans les jardins, les espaces végétalisés et les infrastructures,

- prendre en compte les contraintes et potentialité locales,

- communiquer.

Avec l’aide de ces différents moyens, on vise une réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires de 25 % pour 2020 et de 50 % pour 2025.

Dans ce cadre, la Chambre d’agriculture de la Moselle, en partenariat avec les coopératives LORCA et GPB, anime un groupe du réseau DEPHY ferme. Ce réseau polyculture-élevage a pour objectif de montrer que des solutions techniques sans chimie sont efficaces et transposables dans les systèmes d’exploitations classiques. Les leviers agronomiques les plus pertinents doivent être identifiés pour permettre à tous les agriculteurs de se les approprier. Ils permettent de rendre les systèmes moins dépendants à la phytopharmacie mais tout aussi performants économiquement. Pour apporter plus de réponses et essayer d’autres techniques, le réseau DEPHY veut porter son nombre de fermes à 3 000 tous systèmes confondus. Ainsi en Moselle, un deuxième groupe en polyculture-élevage a déposé un dossier de candidature. Le réseau prend de l’ampleur.

Votre contact

Arnaud VAGNER

Tél: 03 87 66 12 44

Mail: arnaud.vagner@remove-this.moselle.chambagri.fr